J’ai pas fini!

d’Eric Masserey

 

La pièce:

Au 21e siècle, pendant que les peuples du monde accompagnent gaiement leurs proches dans l’au-delà, Iris, dynamique quinqagénaire helvétique, a décidé de ne pas finir comme sa soeur, captive à l’hopitâl. Elle a rendez-vous avec son assureur afin de rédiger ses directives anticipées,  »Pour plus de sécurité! ». Pas si simple ! Il est question de nos libertés et de nos peurs, d’individualisme et de protocoles de soins qui priment sur l’accompagnement et sur le respect de notre propre destin.

Les directives anticipées ou dispositions de fin de vie indiquent ce que l’on souhaite ouce que l’on refuse pour la fin de sa vie. Les rédiger, c’est anticiper certains choix qui devront être mis en oeuvre par d’autres. C’est s’assurer que sa volonté sera respectée, jusqu’à la fin.

Sujet encore tabou dans notre société et méconnu des citoyens et des médecins, les directives anticipées font appel aux notions d’autodétermination, de délivrance, de droit de choisir ce que l’on souhaite pour sa vie… et pour sa mort. Mais les rédiger, c’est se positionner sur sa future mort, un geste délicat voire insoutenable pour certains. En parallèle, comment la société et la loi envisagent-elles cette démarche ? C’est ce que vous propose de découvrir Eric Masserey dans sa nouvelle pièce de théâtre, J’ai pas fini !, titre inspiré de la chanson de Serge Reggiani, qui aborde les différentes problématiques et questionnements posés par les directives anticipées.

 

Les comédiens:

Anne Salamin

Erika von Rosen

Jacques Maitre

Adrien Mani

 

L’équipe:

Mise en scène: Jacques Maitre

Écriture: Eric Masserey avec Jacques Maitre et Anne Salamin

Production: Compagnies Opale et Anadyomène

Costumes: Coralie Chauvin

Lumières: Jean-Michel Carrat

Partenaires: Fondation Leenaards, canton de Vaud et TAMCO

 

Sur une idée originale de Michael Lanza

 

Dates des futures représentations