Retrospective

2015
Visuel: Pauline Lugon

Visuel: Pauline Lugon

Petites comédies suisses d’Alain Knapp, mise en scène Jacques Maitre, Château Mercier, les Halles, Sierre
Avec : Jean-Luc Farquet, Jacques Maitre, Isabelle Maitre, Jean-François Michelet et Anne Salamin

Trois histoires « suisses » en un acte « Commando salades » – « Forêt privée » – « Une connaisseuse », représentées pour la première fois, se moquent avec humour de nos petits travers.
Le jeu s’ouvre au public qui devient un partenaire à part entière, libre de prendre position, soit physiquement, soit verbalement.
« Anne Salamin joue Martine, une madame « Je-sais-tout » en matière d’art contemporain. On rit beaucoup du personnage, de la leçon d’art contemporain et probablement un peu de nous-mêmes aussi: jouissif ! » Le JDS, juillet 2015

2012-2014
compagnie-opale-retrospective-augmentation

Photo: Patrick Jacquérioz

L’augmentation, de Georges Perec, mise en scène Jacques Maitre, Mercier, Sierre, Crochetan, Genève

«Euromillions. 70 000 000 euros. Bye bye patron ! » Cette publicité aperçue devant un tabac sur le chemin du retour de Sierre est un joli clin d’œil à L’Augmentation, spectacle en plein air qui, durant un mois, a ravi le public par sa manière chorale de chanter la lancinante musique de la subordination » Le Temps, 16 août 2013

Kaléidoscope, textes d’Eric Masserey, quinze ans des Caves de Courten, Sierre

Nouvelles en chambre et La Main me tremble encore, Festival Rilke, Sierre

2010-2013
Raphaël Fiorina

Photo: Raphaël Fiorina

MachinMachine, de Gracco Gracci, création, mise en scène Anne Salamin, Les Halles, Sierre, Crochetan, Monthey.

Et si les héros anonymes d’un article de journal prenaient vie? S’ils révélaient leurs motivations, leurs doutes, leurs peurs, leurs plus secrètes pensées? MachinMachine est une création originale autour des petites histoires vraies qui remplissent les journaux. En y introduisant une part de fiction et en mettant en scène les comportements inattendus de femmes et d’hommes confrontés à des situations particulières, ce spectacle saisit les enjeux humains qui se cachent sous le papier glacé. Iphigénie –  New York  Mille ans AV J.C. – 2001 Après, performance pour Sans les Murs, théâtre du Crochetan, Opale et Dedal Films, texte E. Masserey Le projet vidéo «Iphigénie New York» montré en 2011 à Monthey pour le 10e anniversaire des attentats du 11 septembre, (…) a marqué les spectateurs. InfoSierre, novembre 2012

Raphaël Fiorina

Raphaël Fiorina

Midi à l’ombre des rivières, de Eric Masserey, création, mise en scène Anne Salamin, TLH, Sierre, Crochetan.

Expérience théâtrale itinérante, à travers différents espaces de jeu: un salon, une maison à vendre, un cabanon en bord de rivière… Seul ou en petit groupe, le spectateur passe d’un lieu à l’autre, et devient l’interlocuteur privilégié d’hommes et de femmes qui revivent un moment-clé de leur existence.

2009-2011
compagnie-opale-retrospective-malade-imaginaire

Photo: Raphaël Fiorina

Le Malade Imaginaire de Molière, mise en scène Alain Knapp. Spectacle au Château Mercier à Sierre puis en tournée au Point Favre à Genève, au Bicubic à Romont, au Crochetan à Monthey, au Martolet à St. Maurice. Une pièce classique dont on désacralise le langage, un malade moderne, des comédiens en jeans et t-shirts, une mise en scène « jouissive ». Le public venu en nombre à Sierre (plus de 6000 spectateurs) n’a pas boudé son plaisir !

Souvenirs de la Princesse, Montage de textes de Rilke et de la Princesse de la Tour et Taxis, mise en lecture Anne Salamin, Un spectacle interprété dans l’intimité des chambres du Château Mercier. Festival Rilke 2009, Sierre.

2008

Virginia 1891, Eté 2008 – Festival d’Avignon La Cie OPALE reprend son spectacle Virginia 1891 au Gilgamesch Théâtre.

compagnie-opale-retrospective-sallingerSallinger de Koltès, mise en scène Erika von Rosen en coproduction avec la cie Anadyomène, Théâtre les Halles à Sierre, Théâtre de Corbeil-Essonnes à Paris.

« De ce patchwork de scènes, Erika von Rosen fait une création enlevée, drôle et féroce (…) La mise en scène introduit légèreté et fantaisie, avec des décors sur roulette, de la vidéo en direct, du son. » (Nouvelliste)

2007
Valdemar Verissimo

Photo: Valdemar Verissimo

Les Femmes Savantes de Molière, mise en scène Alain Knapp, spectacle au Château Mercier à Sierre.

Le chef-d’oeuvre de Molière fait sensation au Château Mercier. La mise en scène d’Alain Knapp donne à cette comédie classique un ton inattendu. En un mois de représentations, plus de 2500 personnes ont vu ce spectacle.

2006

Les Carnets de Malte Laurids Brigge  de Rilke, mise en lecture Anne Salamin, Festival Rilke, Sierre.

Lettres à un jeune peintre, correspondance entre Rilke et Balthus, lecture pour la Fondation Rilke à Sierre.

2005
Pauline Lugon

Pauline Lugon

La Double Inconstance de Marivaux, mise en scène Daniel Wolf, spectacle en plein air au Château Mercier, Sierre.  Pour ses 20 ans, la compagnie Opale joue Marivaux. « Histoire d’amour et de conspiration que le metteur en scène Daniel Wolf a parsemée de clins d’oeil et d’autres petites fantaisies. Se servant de cet espace de jeu original, un court de tennis, il s’amuse de toutes les possibilités de ce non-cloisonnement et offre un spectacle ludique, aux définitions précises et ingénieuses. » Hebdo, juillet 2005

2003
Erika Wiget et François Gailland

Photo: Erika Wiget et François Gailland

Virginia 1891 , création théâtrale adaptée du roman de Corinna Bille, mise en scène Erika von Rosen, repris au festival d’Avignon 2008. Une jeune paysanne placée dans une riche famille se révèle au contact de l’amour et de l’art. Mise en scène, par Erika von Rosen, collaboratrice occasionnelle de la compagnie Opale, d’un texte de l’écrivain S. Corinna Bille, directement inspiré de la vie de sa mère. « Lumière, mouvements du corps, toute la scénographie et la mise en scène portent les mots du récit. Des mots beaux et concrets, enracinés dans les attaches paysannes et qui portent infiniment la passion intérieure. Un très beau moment de théâtre. » Journal de Sierre, novembre 2003

Nouvelles en chambre, récits de Rilke, Festival Rilke, Sierre.

2001
Jean Marguelisch

Photo: Jean Marguelisch

Faits Divers, création, texte de Gracco Gracci,  mise en scène Anne Salamin, Sierre. La petite actualité hors -cadre et hors norme. Trois lignes de journal pour une ligne de vie. Le dramaturge Gracco Gracci signe des textes de faits divers réels compilés dans la presse. Huit comédiens les interprètent. Création. « Ces Faits Divers sont autant de coups d’oeil dans les caves de nos consciences, là où la folie fermente parfois. » Le Temps, février 2001

Le Valais en pièces détachées, lecture de textes et extraits de l’œuvre de Raymond Farquet, Sierre.

2000
Sacha Bittel

Photo: Sacha Bittel

En attendant le prince charmant, collaboration avec la communauté de recherche interdisciplinaire sur l’éducation et l’enfance à Genève (CRIEE), mise en scène Anne Salamin, Sierre. L’éducation des jeunes filles à travers les âges, de la Bible à nos jours, des maisons de nobles à la maison close. Inspiré de l’exposition réalisée par la Communauté de recherche interdisciplinaire sur l’éducation et l’enfance pour le musée d’ethnographie de Genève. « Elles ont osé ce spectacle édifiant et émouvant. » Journal de Sierre, septembre 1999.

La Princesse blanche, Le Chant de l’amour et de la mort du cornette Christophe Rilke, de Rilke, festival Rilke, Sierre. « La voix de l’inconscient chante aussi dans La Princesse Blanche, le texte le plus théâtral de Rilke. Opale a choisi de jouer avec la vidéo pour évoquer la côte ligure et les jeux de miroir qui forment le décor de ce dialogue onirique. Les voix et les images tissent la figure d’un seul personnage en quête d’une mort qui se confond avec le destin. » Le Temps, août 2000

1999
Valdemar Verissimo

Photo: Valdemar Verissimo

Les Rustres, Goldoni, mise en scène Anne Salamin, Sierre, Sion. La peinture sociale de Goldoni vue par Opale. Un thème universel sur la résistance au changement. Ici encore, l’expression corporelle ajoute à l’expression purement théâtrale. « Scénographie sobre, costumes atemporels et mouvements donnent à cette comédie une ampleur inattendue. » Journal de Sierre, février 1999.

1995

Déjeuner chez Wittgenstein de Thomas Bernhard, galerie de portraits conçue par Berclaz de Sierre, mise en scène Anne Salamin, avec le concours des Musées Cantonaux, production Astarté.« Mis en scène par Anne Salamin et dans une scénographie signée Berclaz de Sierre, ce Déjeuner se recommande à chacun sous les poutres de l’ancien Arsenal. Une énergie formidable naît dans la voix, tantôt comique tantôt tragique, de trois acteurs impeccablement dirigés. » Nouveau Quotidien, septembre 1995

1993

Judith, oratorio de Charpentier, installation Berclaz de Sierre, mise en scène Anne Salamin. Oratorio de Charpentier avec le Choeur de Ste-Croix. Texte provenant de l’Ancien Testament, il raconte l’histoire de Judith, belle, sage et pieuse, devenant l’instrument de Dieu en séduisant et en assassinant Holopherne qui menace son peuple.

1992

compagnie-opale-retrospective-ensuiteEn Suite, création collective, mise en scène Anne Salamin, Sierre, Sion, Genève. Dans un espace aux allures de laboratoire photographique, trois femmes se racontent, dialoguant avec des interlocuteurs imaginaires. Elles vont devoir se montrer telles qu’elles sont, sous peine d’être trahies par les mouvements de leur corps. « Pétillance, humour et sarcasmes sont les fils conducteurs de ce spectacle original. » Construire, mai 1991

1988

compagnie-opale-retrospective-jument-du-diableLa Jument du Diable, création collective d’après un texte de Maurice Zermatten, Fêtes du Lac, Le Bouveret. Création inspirée de textes de Maurice Zermatten, deuxième partie d’un spectacle intitulé « Au Pays des Légendes ». 9’000 spectateurs y assistent. « O Pale offre une vision exceptionnelle de la légende. Il existe des trouvailles dans le décor un peu fou, une expression corporelle que chacun fait avec le naturel du professionnel rompu à toutes les facettes du métier. » Est Vaudois, juillet 1988

1987

compagnie-opale-retrospective-o-paleO Pâle, création collective, Sierre, Sion. Premier vrai spectacle de la Compagnie. La création collective explore et suggère, à travers différents genres d’expression, les rapports de l’homme à son environnement. « Spectacle contemporain, O Pâle ne fait aucune concession au folklore si souvent mis en vedette. On sort des sentiers battus. En Valais, c’est rare. » La Suisse, février 1987

1985

compagnie-opale-retrospective-trois-gouttes-vertesTrois gouttes vertes, création collective, prix de l’encouragement de l’Etat du Valais pour l’année de la jeunesse. L’Etat du Valais met en jeu chaque année un prix d’encouragement de 15’000 francs pour de jeunes artistes. En 1985, il choisit la formule du concours. Six courtes créations se disputent le Prix au cours d’un spectacle public à Sion. « Trois gouttes vertes » séduit et gagne. Création réunissant musique, théâtre, mouvement et art plastique.

« Admirable de poésie, d’humour, de fraîcheur, de fantaisie, légère comme une bulle, l’oeuvre présentée avec une précision remarquable par un groupe de Sierre déchaîne l’enthousiasme. » Treize Etoiles, janvier 1986